ailancy

Retour

ailancy

Brexit, quels impacts sur les places financières européennes ?

BFI & Gestion d'actifs

Publication

Tendances

Télécharger l’article

Depuis l’annonce du Brexit, toutes les institutions financières qui avaient au fil des années localisé leur Hub Européen à Londres se voient contraintes de relocaliser une partie de leurs activités sur le continent, sous peine de ne plus pouvoir bénéficier du fameux passeport européen leur permettant de vendre des produits financiers au sein de l’UE. L’enjeu devient désormais pour les institutions de choisir la ou les implantations les plus favorables parmi un panel de pays qui, à l’instar de la France, multiplient les initiatives pour renforcer leur attractivité. […] Les choix du ou des pays de rapatriement sur le continent résultent d’une analyse multicritères qui varie d’un établissement à l’autre : présence historique dans un pays d’origine, avantages fiscaux, flexibilité de la loi du travail, bassin d’emploi, tissu économique local, attractivité pour ses employés, infrastructures … Nous avons ainsi pu constater ces derniers mois des effets d’annonces très variés comme celles des banques européennes qui ont naturellement choisi de rapatrier leurs équipes vers leurs pays d’origine, à l’instar de la Société Générale qui devrait transférer 300 à 400 de ses effectifs londoniens vers Paris, et Deutsche Bank qui a choisi Francfort pour installer son quartier général en zone euro, elle devrait y rapatrier plus de 4.000 personnes. D’autres semblent avoir décidé de se tourner vers des pays ayant une fiscalité plus souple comme les banques Japonaises Mitsubishi UFG et Mizuho, qui ont choisi Amsterdam pour continuer à mener leurs activités titres auprès de leurs clients européens ou encore Barclays qui a choisi Dublin pour transférer 100 à 150 employés […]   Retrouvez la suite de cette note de réflexion en cliquant ici.

Auteur(s)

Jérôme Charpentier

Associé

Ines Melaouah

Consultante Senior

Ces publications peuvent également
vous intéresser