ailancy

Retour

ailancy

Assurance emprunteur : la résiliation annuelle adoptée, quel sera l’impact sur le marché en 2018 ?

Assurance

Publication

Réglementaire

Télécharger l’article

Le marché de l’assurance emprunteur est à l’aube d’une année 2018 mouvementée, marquée par l’entrée en vigueur de la loi sur la résiliation (ou substitution) annuelle.   Cette loi a pour objectif de « rebattre les cartes » entre les principaux acteurs de l’assurance emprunteur, et d’établir un nouvel équilibre plus avantageux pour les particuliers. Le sénateur Martial Bourquin (qui a permis d’adopter cette loi), anticipe un impact réel sur le coût de l’assurance emprunteur:   « Le marché de l’assurance emprunteur est oligopolistique, entre les mains des filiales des grands groupes bancaires, avec un taux de commissionnement de 40 à 50 euros pour 100 euros de prime, ce qui est économiquement injustifiable. Le droit de résiliation permettra aux titulaires [..] de bénéficier d’assurances moins chères, soit auprès d’un concurrent, soit en obtenant la renégociation de leur contrat. L’argent économisé pourra être réinvesti dans la consommation quotidienne »   Pourtant, il ne s’agit pas là de la première loi qui a pour objectif d’ouvrir le marché de l’assurance emprunteur à la concurrence : les lois Murcef, Lagarde et Hamon n’ont pas permis d’infléchir la position des banques sur le marché. Cela nous amène à nous demander quel sera l’impact réel de cette nouvelle loi sur la résiliation annuelle…   Afin de vous apporter un éclairage AILANCY sur les enjeux de cette loi, cette étude aborde plusieurs points :   – Comment fonctionne l’assurance emprunteur, et pourquoi les acteurs bancaires dominent-ils le marché ? – Quel est le cadre réglementaire qui encadre l’assurance de l’emprunt ? Et pourquoi la loi sur la résiliation annuelle aurait-elle plus d’impact que les lois précédentes sur le sujet ? – Comment vont s’organiser les leaders pour consolider leurs portefeuilles, et les challengers pour gagner en parts de marché?   Retrouvez la suite de l’analyse à télécharger ici

Auteur(s)

Guillaume Dupont

Senior Manager

Sébastien Fauveau

Associé

Rania Errarhib

Manager

Ces publications peuvent également
vous intéresser

https://www.ailancy.com/wp-content/uploads/2019/06/Fotolia_144568411_S-300x199.jpg

Publication

DSP2 – Epargne financière, prochaine étape en matière de libéralisation des mouvements financiers ?

  • Banque de détail
  • Réglementaire

La révision de la Directive sur les Services de Paiement (DSP2), dont l’entrée en vigueur est attendue pour janvier 2018, promet de bousculer le monde bancaire en matière d’accès aux comptes. Si le périmètre de la directive ne concerne pas directement l’épargne financière, elle favoris

https://www.ailancy.com/wp-content/uploads/2019/07/nicole-honeywill-dGxOgeXAXm8-unsplash-1024x683-1-300x200.jpg

Publication

DSP2 : vers une transformation de la relation client ?

  • Banque de détail
  • Réglementaire

Ailancy a exposé sa compréhension de la DSP 2 lors d’un petit déjeuner au salon Wagram le 30 mars dernier rassemblant banques, fonds d’investissement et fintechs. Quels sont les réels impacts sur les établissements français ? Comment appréhender cette directive sous l

https://www.ailancy.com/wp-content/uploads/2019/04/Data-prix-300x200.jpg

Publication

PACTE : quels apports et quelle cohérence avec les obligations MIF2 et DDA d’affichage des frais ?

  • Assurance
  • BFI & Gestion d'actifs
  • Réglementaire

La loi PACTE adoptée au parlement le 11 avril renforce la transparence ex-ante et ex-post due sur les contrats d’assurance vie, dans la continuité de MIF2 et DDA.  Faute d’harmonisation suffisante entre les exigences applicables aux différentes enveloppes – notamment CTO et assurances vie

https://www.ailancy.com/wp-content/uploads/2017/07/markus-spiske-68ZlATaVYIo-unsplash-200x300.jpg

Publication

RGPD : Impacts et enjeux de mise en œuvre

  • Assurance
  • Banque de détail
  • BFI & Gestion d'actifs
  • Réglementaire

RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) renforce les droits des personnes et les obligations des établissements en matière de collecte et d’exploitation de données personnelles. Toutes les entreprises sont concernées. Le Règlement couvre les données des collaborateurs,